Vous êtes commerçant, distributeur, importateur, exportateur ou un acteur quelconque opérant dans le monde des produits biologiques ? Pour la bonne marche de vos activités, vous devez rassurer vos clients de l’authenticité, l’originalité ou la qualité de vos produits. Cela n’est possible qu’avec la certification Agriculture Biologique. Découvrez de façon détaillée des informations à propos.

La certification agriculture biologique : que signifie-t-elle ?

Avant toute chose, il faudrait d’abord avoir une clarification de l’expression « agriculture biologique ». En effet, c’est un mode de production agricole axé sur des pratiques écologiques. Ce sont entre autres, la gestion efficiente de l’agriculture, le respect de la biodiversité et des ressources naturelles. Elle consiste à employer des intrants purement naturels afin d’obtenir des extrants que sont les produits biologiques.

La certification Agriculture Biologique est un document administratif reconnu par les autorités publiques. C’est une attestation servant à étiqueter des produits biologiques à l’aide du logo bio ainsi que la marque AB. Ces deux derniers sont immédiatement identifiables par le consommateur qui achète le produit. La certification permet aux clients d’avoir confiance aux produits qu’ils achètent. Ils seront rassurés que leur mode de production est biologique.

À qui s’adresse cette certification ?

La certification Agriculture biologique s’adresse à tous les intervenants de la branche agroalimentaire. Elle concerne plus précisément :

  • les agriculteurs ;
  • les industries transformatrices ;
  • les distributeurs ;
  • les opérateurs internes et externes.

Le document est utile à chacun de ces acteurs à différents niveaux.

Les agriculteurs

Ce sont les producteurs primaires. Ils fournissent les produits dans leur état initial aux industries. Ces derniers seront alors transformés en produits finis pour la consommation.

Les industries transformatrices

Elles sont chargées de récupérer les extrants directement issus de la terre. Ensuite, au moyen de leurs équipements et machines, elles les transforment en produits de consommation.

Les distributeurs

Une fois les produits transformés, ces acteurs se chargent de leur distribution sur le marché. Cela peut se faire en gros ou en détail.

Les opérateurs internes et externes

Ils sont constitués des importateurs et des exportateurs. Les produits biologiques ne sont pas uniquement destinés à être consommés sur le marché local. Ils sont aussi commercialisés sur le reste du monde pour créer de la valeur ajoutée.

Les avantages de la certification agriculture biologique

Les produits biologiques sont très demandés sur le marché international. Ainsi, pour maximiser son profit, un vendeur devra arriver à vendre quotidiennement un nombre important de ses produits. Comme tout être humain rationnel, les clients préfèrent se renseigner sur la qualité du produit avant de procéder à l’achat. Par conséquent, seuls les produits a priori certifiés auront plus de chances d’être achetés par les consommateurs.

Pour corriger cela, il est nécessaire d’attester la qualité de ces produits biologiques avant leurs entrées sur le marché. Ainsi, la certification agriculture biologique vous permet d’écouler vos stocks le plus rapidement possible. Elle vous évite également des pertes générées par certains produits qui perdent leurs constituants chimiques au cours du temps.

Cette certification est une preuve incontournable de ce que vos produits sont naturels. Elle atteste qu’ils respectent les normes écologiques et le bien-être animal. Elle garantit à vos clients que vos produits sont exempts de constituants chimiques. De plus, ils sauront qu’on n’y retrouve pas d’OGM (Organismes Génétiquement Modifiés). Le client sera plus confiant pour l’achat si le produit a été contrôlé par une structure compétente et reconnue.

La certification permet donc de rassurer une cible exigeante de consommateurs. Il est question de ceux qui sont plus ou moins attentifs à leur alimentation. Le logo bio européen et la marque AB fournis par la certification valorisent vos produits et facilitent une identification par les consommateurs.

Quelques types de certification en agriculture biologique

Nombreux sont les types de certification en agriculture biologique. En voici quelques-uns dans le tableau ci-après.

TYPES DE CERTIFICATION DESCRIPTION
SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE (SPG) C’est un système de certification basée sur la participation de tous les acteurs concernés. Il informe le consommateur sur l’origine du produit. Sa conception relève de l’intervention des citoyens eux-mêmes.
LABEL BIO C’est un signe ou un logo placé sur la couverture d’un produit. Il informe le client que le produit en question est conforme à l’ensemble des critères préétablis par le cahier des charges.
GLOBAL GOOD AGRICULTURAL PRACTICES (GAP) Global GAP est une structure privée qui met en place des normes volontaires de certification. Elle poursuit les objectifs de sécurité alimentaire. De même, elle met l’accent sur l’efficacité des moyens de production.
FAIRTRADE LABELLING ORGANISATION (FLO) Le FLO est une certification délivrée par FLOCERT. Elle favorise un commerce équitable et contribue au développement durable.
ECOCERT ECOCERT est un organisme agréé selon la norme internationale ISO Guide 65. Il garantit le respect des règles spécifiques à l’agriculture biologique.
INSTITUTE FOR MARKETECOLOGY (IMO) C’est une agence d’inspection internationale qui fournit une assurance qualité pour les produits écologiques. Elle établit une relation de confiance entre producteurs et acheteurs.

Procédure classique de certification en agriculture biologique

La certification est un processus un peu complexe qui se déroule en des étapes successives. La première est l’adoption de système de production biologique. Elle est suivie de la sélection d’un organisme compétent de certification. Il y a par la suite, le payement des frais requis pour le processus. Ensuite, une consultation des documents conformes aux normes biologiques s’effectue et un audit sont réalisés par un expert. Ce dernier est généralement envoyé par l’organisme.

Après cela, il y a l’établissement du rapport d’inspection puis la délivrance du certificat biologique du produit après vérification. Enfin, le renouvellement de la procédure de vérification du certificat est nécessaire chaque année. Ceci n’est qu’une procédure standard qui peut varier selon les principes de chaque structure.