Quelle formation pour devenir agriculteur ?

L’agriculture est un domaine qui nécessite un certain nombre de connaissances dans des domaines variés à la fois scientifiques, juridiques et techniques. De plus, il faut développer des compétences indispensables à la bonne gestion d’une structure agricole.

Les différentes formations scolaires

Vous pouvez directement vous orienter dans l’agriculture pendant votre scolarité de plusieurs façons :

  • Il existe d’abord des lycées agricoles où vous pouvez vous former directement aux différentes matières de l’agriculture.
  • Si vous avez entre 16 ans et 25 ans, il est possible d’opter directement pour une formation en apprentissage.
  • La Maison Familiale Rurale (MFR) offre une formation en alternance.
  • Enfin, il est possible de faire une formation en distancielle.

Un conseiller d’orientation saura vous aider à choisir le cursus qui sera le plus adapté pour vous.

Ainsi, vous pourrez étudier les matières inhérentes à l’agriculture comme la comptabilité, la gestion, le commerce, l’informatique, la gestion des ressources…

La formation continue

Ce type de formation est prévu à partir de 16 ans (fin de scolarité obligatoire), pour les adultes en reconversion professionnelle ou sans qualification, en recherche d’un emploi.

Il existe plusieurs formations possibles en formation continue

Les formations diplômantes

Les centres de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) et les maisons familiales rurales peuvent fournir des formations diplômantes comme le brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole (BPREA) ou encore le diplôme de technicien agricole.

Ce sont des formations en présentiel la plupart du temps, mais certains établissements proposent des formations à distance. Pour tout renseignement, veuillez vous adresser au centre de formation concerné.

Pour les personnes exerçant une activité agricole en tant que salarié ou indépendant pendant au moins 3 ans, il faut savoir qu’il existe également un dispositif appelé la validation des acquis de l’expérience (VAE). La VAE s’applique également pour ceux qui ont eu une activité saisonnière dans l’agriculture, par exemple les vendanges, pendant au moins 3 ans. Cette durée de 3 ans peut être en continu ou étalée sur plusieurs périodes.

Avec une VAE, vous pouvez déjà valider la totalité ou une partie des matières de votre diplôme.

Les formations courtes

Il existe des formations d’une durée de 1 an. Elles servent notamment à se spécialiser rapidement aux futurs métiers de l’agriculture. Il y a les certificats de spécialisation. Ils sont complémentaires aux diplômes agricoles de niveau IV.

Il y a plusieurs spécialisations : l’élevage caprin, la commercialisation des produits, la conduite de productions en agriculture biologique, les plantes à parfum à usage artisanal ou industriel, la transformation et la commercialisation des produits fermiers…

Il y a des formations certifiantes parfois indispensables. Par exemple : Certiphyto, certificat d’aptitude au transport d’animaux vivants.

De plus, il est possible de suivre des formations de courtes durées auprès : Des centres de formation agricole pour adultes, des chambres départementales de l’agriculture, ou encore auprès des associations.

Ces formations concernent : l’optimisation de la production de fourrage, la transformation des produits de la ferme, la commercialisation des produits en direct, la pratique de la soudure, la gestion d’activité administrative d’exploitation.

Les moyens de financement de la formation :

Plusieurs possibilités de financement sont mises à votre disposition pour pouvoir accéder à la formation de votre choix. Avec la réforme législative du 5 septembre 2018, le circuit de financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage a été profondément changé.

Les conditions de financement dépendent de votre statut et des droits que vous avez pu acquérir pendant votre activité professionnelle. Il en est de même pour votre rémunération.

Il y a trois grandes méthodes de financement qui sont accessibles : Le CPF ou compte professionnel formation qui est alimenté par le temps d’activité, le Pôle emploi ou encore le fonds de formation des agriculteurs VIVEA.