Quel est le salaire moyen d’un agriculteur ?

Le milieu agricole est assez peu reconnu professionnellement. Ses agriculteurs, qu’ils soient salariés ou exploitants, ne bénéficient pas de la visibilité acquise par la plupart des métiers. Les gens estiment facilement le salaire d’un médecin ou d’une secrétaire ; rarement celui d’un agriculteur.

Quel est le salaire moyen d’un agriculteur ? Différence entre salarié et exploitant

Si, en général, un salarié gagne environ 1700 euros bruts mensuels, un exploitant gagne un peu plus, avec un salaire mensuel situé aux alentours de 2500 euros bruts bruts, au dernier point effectué par l’INSEE.

Chaque ferme est, en réalité, appelée une exploitation dans le domaine agricole. Une exploitation est gérée par une personne ou un couple de personnes, les exploitants ou les gérants. Ils ont parfois un ou plusieurs salariés qui les aident dans leurs tâches quotidiennes.

Un viticulteur peut gagner nettement plus, mais les salaires restent aléatoires dans le milieu agricole.

Quel métier définit-on exactement par agriculteur ?

Le métier est vaste, puisque tout dépend de ce qui est travaillé ou “exploité” sur la ferme. Et certains agriculteurs ont des métiers spécifiques qui leur font adopter un nom plus adapté : un agriculteur s’occupant de vignes est un viticulteur, un autre qui ne fait que des céréales un céréalier ou un agriculteur qui a un troupeau d’animaux (bovins, ovins, volailles, etc.), un éleveur.

Dans cet article, on parlera surtout des agriculteurs de grandes cultures, de cultures spécialisées et d’élevage, car ils possèdent tous les trois un salaire quasiment identique, et bien plus réduit que celui d’un viticulteur.

De grandes disparités existent selon les filières et il est à déplorer qu’encore trop d’agriculteurs survivent au lieu de vivre confortablement : la faute aux rendements souvent très faibles dans certaines filières.

Certains agriculteurs n’ont pas assez de revenus et peinent à vivre, même avec les subventions de l’État.

Comment devenir agriculteur ?

Beaucoup d’agriculteurs prennent la succession de leurs parents sur l’exploitation familiale. La plupart des agriculteurs sont enfants ou proches d’agriculteurs, car ils grandissent au contact du monde agricole, ce qui leur confère une certaine expérience, d’autant plus qu’ils travaillent souvent l’été dans l’exploitation familiale.

En outre, les exploitations familiales sont souvent chères à acheter et c’est donc difficile pour les gens n’ayant aucun lien avec le monde agricole.

Néanmoins, beaucoup de futurs agriculteurs font des études dans les lycées agricoles, car il est important d’avoir un diplôme – ou plusieurs ! – dans le domaine agricole, car un tel diplôme permet d’acquérir une logique et des compétences dans diverses matières importantes dans la gestion d’une entreprise : c’est le cas de la comptabilité, de la gestion…

En général, les agriculteurs en devenir vont jusqu’au BTS.

Une fois le diplôme voulu obtenu, les agriculteurs s’impliquent dans l’exploitation familiale et, après quelques années, succèdent à leurs proches.